Quel bilan réaliser face à une thrombose veineuse profonde ?

Le risque de thrombose est multifactoriel. La réalisation d'un bilan de thrombophilie ne doit donc pas être systématique et il n'y a généralement pas d'urgence à le réaliser. Point sur les dernières recommandations de prise en charge de la maladie veineuse thromboembolique.

Nicolas Gendron Université de Paris, Innovative Therapies in Haemostasis, Inserm, 75006 Paris, France, Service d'Hématologie biologique et Laboratoire de Recherches Biochirurgicales (Fondation Carpentier), AH-HP, Hôpital européen Georges Pompidou, 75015 Paris, France; Laetitia Mauge Université de Paris, PARCC, Inserm,75015 Paris, France, Service d'Hématologie biologique, AH-HP, Hôpital européen Georges Pompidou, 75015 Paris, France., publié le 21 janvier 2021

Quel bilan réaliser face à une thrombose veineuse profonde ?
La maladie veineuse thromboembolique (MVTE) est une maladie multifactorielle résultant de l'interaction entre des facteurs de risque environnementaux, cliniques et biologiques. Elle s'exprime sous deux formes cliniques principales : la thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire (EP). La thrombophilie biologique correspond à la présence d'un facteur de risque biologique acquis ou constitutionnel prédisposant aux thromboses. En cas de thrombose veineuse profonde non provoquée, quel bilan de thrombophilie réaliser ? Des recommandations pour la prise en charge de la maladie veineuse thromboembolique ont été publiées en 2019 dans la Revue des maladies respiratoires1. Chez qui et quand réaliser un bilan de thrombophilie ? Le bilan de thrombophilie peut être utile pour le propositus (appréciation du rapport bénéfice/risque dans la durée du traitement anticoagulant, nécessité d'augmenter parfois les doses...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site biologiste365.fr

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
photo de purpura sur peau humaine
  • Actualités
  • Dans votre pratique
  • Prévention et dépistage
arbovirose,efs,Pierre Gallian,transfusion
  • Actualités
  • Dans votre pratique
  • Prévention et dépistage