Télé-expertise : au GHT Armor, 13 spécialités, plus de 15000 actes

La télé-expertise continue son expansion. Et toutes les spécialités médicales sont concernées. Le GHT Armor autour de l'hôpital de St Brieuc en est un bel exemple. En moins de 2 ans, plus de 15000 télé-expertises ont été réalisées dans 13 spécialités dont l'infectiologie ou l'hématologie.

Par Sophie HOGUIN, publié le 02 octobre 2023

Télé-expertise : au GHT Armor, 13 spécialités, plus de 15000 actes

“Le cap des 15 000 télé-expertises sur le territoire a été franchi !”
C’est avec ce chiffre emblématique que le GHT Armor communique depuis la rentrée sur la réussite de son système de télé-expertise. “Cette montée en puissance de la télé-expertise positionne le GHT d’Armor en 3ème acteur à l’échelon national en terme de volumétrie d’activité” annonce aussi le GHT.

La démarche structurée de télé-expertise sur ce GHT a début en janvier 2021. Elle avait été initiée par le centre hospitalier Max Querrien de Paimpol il y a une dizaine d’années, mais aujourd’hui elle fait partie intégrante des pratiques médicales du GHT. Le bilan en moins de deux ans est en effet impressionnant :

650 requérants, médecins libéraux bien sûr mais aussi sages-femmes, pharmaciens et infirmiers, 15000 télé-expertises concernant 13 spécialités dans trois établissements : le CH de paimpol (plaies et cicatrisation), le CH de St Brieuc (dermatologie, endocrinologie, néphrologie, rhumatologie, plaies et cicatrisation, hématologie, pédiatrie, hépato-gastro-entérologie, chirurgie digestive, ophtalmologie et infectiologie) et le CH de Guingamp (électrocardiogrammes des sportifs).

Sur un territoire où l’offre de soins est très hétérogène et assez dispersée, la télé-expertise permet de gagner sur de nombreux tableaux : réponse rapide à des questions pointues, meilleure orientation des patients en amont, valorisation des savoir-faire de chaque entité.

Le choix de la solution Omnidoc

D’un point de vue pratique, le système de communication qui porte la télé-expertise est Omnidoc. Pour le médecin spécialiste, la solution Omnidoc se fait sous la forme d’un abonnement de 20 euros mensuel. Les requérants (médecins généralistes etc) n’ont pas besoin d’un abonnement. A l’acte, le médecin qui sollicite l’avis peut valoriser sa démarche à hauteur de 10 euros et le spécialiste qui répond à hauteur de 20 euros.

Intégrer une solution structurée a été un pas très important pour asseoir cette démarche, comme l’explique le Dr Thebault, coordinateur des activités de télésanté au GHT Armor, à l’occasion d’une interview pour Omnidoc. Avant d’organiser la démarche de façon formelle grâce à un outil, “les demandes reçues par nos confrères spécialistes arrivaient par différents flux qui étaient non sécurisés, non structurés et sans traçabilité de l’avis rendu”.

“Notre choix s’est porté sur Omnidoc car il s’agit d’une solution sécurisée, d’une simplicité d’usage à la fois côté requérant, mais également côté requis. Et elle offre également une grande souplesse dans l’organisation au sein des équipes”. De plus, ajoute-t-il,  “il n’y a pas d’abonnement pour les requérants, ce qui a permis du coup un enrôlement assez rapide de l’ensemble de nos correspondants. La traçabilité de l’avis est également partagée à la fois du côté requis et du côté requérant. Enfin, une interface pour l’archivage et la facturation est intégrée à la plateforme” ce qui facilite le travail des équipes support.

D’autres partenariats autour de la télésanté et de la télé-expertise se construise sur le territoire. Ainsi, la communication est aussi élargie au secteur privé via un partenariat avec une clinique du bassin de St Brieuc pour laquelle un canal dédié sur Omnidoc leur permet d’avoir l’avis de spécialistes en infectiologie sur notre hôpital.

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Évènements
Laboé-si,dengue,snmb,azoulay
  • Actualités
  • Données de santé
  • Numérique
biomed-j,biologistes médicaux
  • Actualités
  • Évènements