Le B encore en berne... Quelles alternatives ?

Le 20 décembre 2023, un avenant à la convention ratifiée en juillet avec la CNAM a été signé par les 4 syndicats représentant des biologistes privés. Cet avenant entérine une fois de plus une baisse de l'indice du B, avec cependant certaines contreparties et l'avancement sur d'autres voies de rémunération pour les biologistes.

Par Sophie HOGUIN, publié le 08 janvier 2024

Le B encore en berne… Quelles alternatives ?
Le 1er décembre, à l'occasion de la journée du FNSBPHU1, le pharmacien-biologiste Jean-Louis Beaudeux, doyen de la faculté de Pharmacie de Paris Cité, déclarait : « Notre système est à bout de souffle. Il faut revoir la rémunération de la biologie médicale. La lettre B a vécu. Elle nous intoxique et nous laisse dans un carcan qui nous fait mourir. » Travailler plus, gagner moins Dans les couloirs, on plaisante : « Un jour, la chute du B s'arrêtera forcément, il ne pourra pas devenir négatif... » Le système de vases communicants de l'indice du B dont la valeur descend quand le volume d'examens augmente a peut-être été adapté pour gérer les finances publiques et pertinent pendant la période où la biologie médicale a massivement gagné en productivité (réorganisation et machines plus performantes), mais cela revient surtout à présent à travailler plus pour gagner moins. D'autant que les charges...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site biologiste365.fr

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique
illustration avec un homme à quatre pattes attaquer de toute part par des pathogènes
  • Actualités
  • Dans votre pratique
  • En pratique
prise de sang d'une patiente par une infirmière
  • Actualités
  • En pratique
  • Prévention et dépistage
feuille de calendrier mars 2024
  • Actualités
  • Évènements