Financiarisation de la biologie : Un mal ? Nécessaire ?

Le Sénat a auditionné plusieurs représentants de la biologie ces dernières semaines pour essayer de comprendre les enjeux, les tenants et les aboutissants de la financiarisation de la santé, notamment pour le secteur de la biologie médicale. Ordres des médecins et pharmaciens, sécurité sociale ainsi que représentants de grands groupes ont ainsi été auditionnés. Des points de vue qui dessinent une problématique complexe.

Par Sophie HOGUIN, publié le 25 avril 2024

Financiarisation de la biologie : Un mal ? Nécessaire ?
Devant des alertes des conseils de l'ordre des médecins et des pharmaciens et face à la montée et la concentration des capitaux privés dans certaines structures et établissements médicaux, le Sénat a lancé une série d'audition portant notamment sur ce phénomène dans le secteur de la biologie médicale. Cette problématique de la financiarisation de la santé est complexe car elle est le fruit d'un contexte à la fois législatif et réglementaire et de pressions économiques au croisement d'acteurs aux finalités parfois différentes. "Nous avons clairement besoin de capitaux publics comme de capitaux privés" Thomas Fatôme, directeur général de la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam) A l'occasion de ces auditions, Thomas Fatôme, directeur général de la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam), a bien recadré les limites du sujet. Ainsi a-t-il déclaré : "Nous avons clairement besoin de capitaux publics comme...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Biologiste Infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Évènements
Laboé-si,dengue,snmb,azoulay
  • Actualités
  • Données de santé
  • Numérique
biomed-j,biologistes médicaux
  • Actualités
  • Évènements