Césarienne et microbiote intestinal du nouveau-né

Selon une étude récente, la césarienne pourrait avoir de potentielles implications sur le microbiote intestinal du nouveau-né et la prédisposition à l'inflammation intestinale à l'âge adulte.

A.G., publié le 07 juillet 2023

Césarienne et microbiote intestinal du nouveau-né

De nos jours, la césarienne représente 20% des naissances en France. Cette chirurgie perturbe la transmission du microbiote de la mère à l’enfant. Il a déjà été démontré que ces perturbations ont un impact sur le développement du système immunitaire, prédisposant ainsi les enfants à des troubles tels que les allergies, l’obésité et l’inflammation intestinale sans pour autant en comprendre les origines.

Des chercheurs INRAE, en collaboration avec l’Université Paris-Saclay ont récemment mené une étude sur des souris nées par césarienne. Ils ont révélé que ces dernières présentent une diversité microbiotique accrue au cours des premiers jours de leur vie. Cette hétérogénéité excessive entraîne une stimulation anormale de l’intestin ce qui résulte en des modifications de la structure de la muqueuse intestinale et une réaction inflammatoire. Plus précisément, les cellules qui produisent le mucus, un élément clé de la défense intestinale, sont perturbées. Cela compromet la capacité de l’intestin à se protéger contre l’inflammation.

Les chercheurs ont toutefois découvert qu’en supplémentant les souriceaux nés par césarienne avec des lactobacilles, il était possible d’inverser cette sensibilité. Bien que ces résultats soient encourageants, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces observations chez les humains.

Cette étude met en évidence l’importance du microbiote intestinal dans le développement de l’enfant et les conséquences potentielles de la césarienne sur cette communauté microbienne. Les implications à long terme de ces altérations méritent une attention particulière.

Pour en savoir plus sur l’étude : Barone M, Ramayo-Caldas Y, Estellé J, Tambosco K, Chadi S, Maillard F, Gallopin M, Planchais J, Chain F, Kropp C, Rios-Covian D, Sokol H, Brigidi P, Langella P, Martín R. Gut barrier-microbiota imbalances in early life lead to higher sensitivity to inflammation in a murine model of C-section delivery. Microbiome. 2023 Jul 3;11(1):140. doi: 10.1186/s40168-023-01584-0. PMID: 37394428.

Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Évènements
Laboé-si,dengue,snmb,azoulay
  • Actualités
  • Données de santé
  • Numérique
biomed-j,biologistes médicaux
  • Actualités
  • Évènements