Un outil pour contourner la mise en culture

Dans l'un des laboratoires de l'Institut des sciences du vivant Frédéric Joliot, un nouveau dispositif muni d'un système de filtration a été mis au point, afin d'éviter les étapes de mise en culture. L'objectif est d'économiser ces fastidieux temps de développement qui retardent souvent la livraison du résultat.

Benjamin Robert, publié le 14 juin 2023

Un outil pour contourner la mise en culture
L'attente des examens biologiques pour émettre un diagnostic, et donc prescrire, s'avère parfois longue, pour les médecins comme pour les patients. Cependant, au sein des services hospitaliers, les biologistes sont souvent contraints par le temps incompressible de la mise en culture des bactéries. Confrontée à cette problématique, une équipe du Laboratoire d'études et de recherches en immuno-analyse (LERI), situé à Saclay, a mis au point un kit doté d'un système de filtration qui ambitionne de remplacer la mise en culture de nombreuses bactéries. « Ce kit fonctionne de manière purement mécanique. Son utilisation est relativement simple et ne nécessite aucun apport d'énergie extérieure », avance Hervé Volland, ingénieur-chercheur au LERI qui a breveté ce dispositif baptisé SPID (pour Sampling, Processing, Incubation, Detection). La première manipulation consiste à introduire l'échantillon biologique dans une cupule comprenant des pores de...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Biologiste Infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Évènements
Laboé-si,dengue,snmb,azoulay
  • Actualités
  • Données de santé
  • Numérique
biomed-j,biologistes médicaux
  • Actualités
  • Évènements