Suivi thérapeutique des anticorps monoclonaux

Si le maintien d'une concentration efficace d'anticorps monoclonaux est crucial pour la personnalisation de la thérapeutique, l'enjeu est aussi de détecter le plus tôt possible le développement d'une immunisation contre le traitement.

Noëlle Guillon, publié le 19 janvier 2023

Suivi thérapeutique des anticorps monoclonaux
Les anticorps monoclonaux thérapeutiques (mAbs) ont pris une place très importante dans l'arsenal des médicaments. Leur suivi thérapeutique repose sur la mesure de leur concentration plasmatique et la recherche d'une immunisation. Il est essentiel pour la personnalisation de la thérapeutique, et spécialement l'ajustement posologique, en particulier dans les pathologies inflammatoires chroniques. « Les plus grosses ventes de médicaments1 en 2021, excepté les vaccins contre le Covid, étaient réalisées par des anticorps monoclonaux, comme l'adalimubab, un anti-TNF, et l'ustekinumab, anti-IL-12 et IL-23, tous les deux utilisés dans les maladies immuno-inflammatoires chroniques, mais aussi le pembrolizumab, anti-PD1 anticancéreux, et l'afibercept, une protéine de fusion anti-VEGF utilisée en ophtalmologie et contre le cancer colorectal métastatique », illustre le Pr Gilles Paintaud, PU-PH, chef de service Pharmacologie Médicale au CHU...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Biologiste Infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique