Quels biomarqueurs pour la maladie d'Alzheimer ?

Dernières innovations, tant sur les marqueurs du liquide céphalo-rachidien que sériques, et défis en termes de standardisation des méthodes et de diagnostics différentiels de la maladie d'Alzheimer.

Noëlle Guillon, publié le 21 novembre 2020

Quels biomarqueurs pour la maladie d’Alzheimer ?
La place de la biologie dans le diagnostic de la maladie d'Alzheimer (MA) pose question, tout comme le potentiel développement de tests sériques prédictifs en routine. « Les marqueurs biologiques n'ont pas franchi les dernières étapes d'inclusion dans les critères diagnostiques. Il reste des challenges à résoudre, comme le problème des comorbidités, car la MA est rarement pure », précise le Pr Armand Perret-Liaudet, chef du service de biochimie et biologie moléculaire du Groupement hospitalier Est aux Hospices civils de Lyon lors des JIB 2019. Ce champ des biomarqueurs exige une standardisation à l'échelle internationale et une validation des nouvelles plateformes de tests. Les pratiques ont déjà largement évolué depuis les années 1980, au cours desquelles ont été définis les premiers critères diagnostiques cliniques pour la MA, uniquement au stade de la démence. « Des mises à jour de critères diagnostiques...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Biologiste Infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique