Quel avenir pour l'hémoglobine glyquée ?

Le dosage de référence pourrait-il être remplacé par la mesure de la glycémie en continu ? La question se pose, alors que le suivi biologique du diabète s'éloigne des laboratoires médicaux grâce à de nouveaux outils de suivi.

Agnès Vernet, publié le 01 février 2024

Quel avenir pour l’hémoglobine glyquée ?
« C'est un très bon dosage », prévient le Pr Philippe Gillery, chef du pôle de biologie médicale et pathologie du CHU de Reims. Cette mesure de la glycation de l'hémoglobine a été développée à la fin des années 1960 comme outil de suivi du diabète. Elle mesure la charge en glycation de la forme d'hémoglobine la plus fréquente : la A, soit 95 à 98 % des hémoglobines d'un adulte sans problème de santé. Comme la glycation est une réaction non enzymatique qui lie le glucose aux protéines de manière irréversible, l'hémoglobine glyquée (HbA1c) représente la glycémie à hauteur d'une vie de globule rouge, 120 jours. « En réalité, on sait qu'elle représente surtout les dernières semaines, 50 % de sa valeur dépend du dernier mois », précise Philippe Gillery. « C'est un marqueur de l'imprégnation glycémique des globules rouges et, par extension, des autres tissus », complète le Pr Éric Renard, qui dirige le service...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Biologiste Infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique
illustration avec un homme à quatre pattes attaquer de toute part par des pathogènes
  • Actualités
  • Dans votre pratique
  • En pratique