La PCR multiplex, bientôt une technique de routine ?

De plus en plus de laboratoires utilisent cette technique de biologie moléculaire pour accélérer les diagnostics des maladies infectieuses gastro-intestinales et respiratoires. La Haute Autorité de Santé devrait se prononcer prochainement sur sa place dans la nomenclature des analyses de biologie médicale (NABM).

Stéphany Gardier, publié le 03 décembre 2022

La PCR multiplex, bientôt une technique de routine ?
« Plus vite et mieux ! » Voilà comment le Dr Pierre Lureau, chef du service de biologie médicale du laboratoire de Niort, a résumé les apports de la PCR multiplex dans le diagnostic des maladies infectieuses gastro-intestinales, lors des dernières Journées Françaises de Biologie Médicale (JFBM). Le praticien a partagé son retour d'expérience sur la mise en place de cette technique de biologie moléculaire dans son service début 2020. L'hôpital de Niort fait partie du groupement hospitalier de territoire (GHT) des Deux-Sèvres, et le laboratoire de biologie médicale traite environ 900 prélèvements par jour, dont 30 % proviennent de l'extérieur. Améliorer le processus de rendu des résultats Parmi ces analyses, le laboratoire reçoit plusieurs prescriptions de coprocultures chaque jour. Un examen « frustrant et peu rentable », selon le Dr Lureau. « La copro- culture classique demande des compétences techniques et du temps...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Biologiste Infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique
boîte de pétri et colonies de champignons colorées par le réactif CHROMagar Candida plus
  • Actualités
  • Dans votre pratique
  • Expertises
  • Recommandations