Infection à entérovirus : Au-delà du syndrome pieds-mains-bouche

Les entérovirus responsables de syndromes pieds-mains-bouche (PMB) peuvent aussi induire des complications neurologiques graves. Si l'entérovirus A71 (EV-A71) reste le principal impliqué dans ces atteintes, les autres types d'entérovirus ne doivent pas être négligés.

Noëlle Guillon, publié le 20 décembre 2023

Infection à entérovirus : Au-delà du syndrome pieds-mains-bouche
Les entérovirus, virus nus à ARN, présentent une grande variabilité génétique issue de mutations et de recombinaisons génétiques. « Actuellement, on recense 116 types d'entérovirus capables d'infecter l'être humain, répartis en 4 espèces A à D. Cette variabilité génétique explique l'émergence ou la réémergence régulière de types ou de variants », pointe la Dr Audrey Mirand, qui codirige le CNR entérovirus au CHU de Clermont-Ferrand. Bien que la plupart des infections à entérovirus soient asymptomatiques, les formes symptomatiques peuvent aller d'une simple fièvre à des formes plus sévères, en particulier neurologiques. « Les données 2016-2022 du réseau hospitalier de surveillance des entérovirus montrent que les infections à entérovirus sont essentiellement associées à des signes neurologiques et, en particulier, à des méningites, et très peu à des signes cutanés », rappelle Audrey Mirand. La situation est...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Biologiste Infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Évènements
Laboé-si,dengue,snmb,azoulay
  • Actualités
  • Données de santé
  • Numérique
biomed-j,biologistes médicaux
  • Actualités
  • Évènements