Dépister la stéatopathie métabolique sévère

Une petite proportion de patients atteints de stéatopathie métabolique est à risque d'évoluer vers des formes plus graves. Alors que la biopsie hépatique ne peut pas être pratiquée chez tous les patients, des scores sanguins simples et non invasifs existent pour identifier les patients à risque.

Noëlle Guillon, publié le 21 novembre 2021

Dépister la stéatopathie métabolique sévère
La stéatopathie métabolique (NAFLD - Non-alcoholic fatty liver disease) reste une maladie encore mal connue. Asymptomatique, cette accumulation anormale de graisse dans le foie due à la sédentarité et à un régime alimentaire trop riche ne bénéficie pas d'un marqueur diagnostique simple. « La prévalence de la NAFLD atteint pourtant maintenant presque 25 % de la population générale en France et en Europe1 », pointe le Pr Laurent Castera, hépatologue à l'hôpital Beaujon lors des JIB 2019. « La stéatose simple risque d'évoluer dans 12 à 40 % des cas vers la stéatohépatite (NASH - Non-alcoholic steatohepatitis), puis dans 15 % des cas vers une fibrose et une cirrhose et plus rarement vers un carcinome hépatocellulaire (CHC) ». La NASH, forme active de la maladie, est définie à l'histologie par une stéatose supérieure à 5 % des hépatocytes et des lésions de ballonisation...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue Biologiste Infos

S'abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique
photo de purpura sur peau humaine
  • Actualités
  • Dans votre pratique
  • Prévention et dépistage
arbovirose,efs,Pierre Gallian,transfusion
  • Actualités
  • Dans votre pratique
  • Prévention et dépistage