Difficultés de compréhension des informations de santé : variations régionales et facteurs de risques

L'Enquête santé européenne (EHIS 2019) publiée le 2 juin par la Drees évalue la littératie en santé dans la population en France métropolitaine et dans les DROM. Les difficultés de compréhension de l’information médicale varient en fonction de l’état de santé ainsi que de facteurs géographiques et socio-démographiques.

A.G., publié le 06 juin 2023

Difficultés de compréhension des informations de santé : variations régionales et facteurs de risques

La littératie en santé est définie comme l’ensemble des compétences et des connaissances permettant à une personne d’accéder aux informations nécessaires à sa santé, de les comprendre, de les évaluer et de les utiliser. L’Enquête santé européenne (EHIS 2019), publiée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) le 2 juin, s’est intéressée pour la première fois en France métropolitaine et dans les départements et régions d’outre-mer (DROM) à une évaluation de la littératie en santé dans la population.

Au total, 14 192 personnes ont été interrogées sur le territoire métropolitain et 1 817 en Martinique, 1 982 en Guadeloupe, 2 176 en Guyane, 1 763 à La Réunion et 2 026 à Mayotte. Le module 9 du Health Literacy Questionnaire (HLQ): “Compréhension suffisante pour savoir ce qu’il faut faire” a été utilisé pour mesurer la littératie en santé lors de cette enquête. Les personnes interrogées étaient évaluées sur les modules suivants afin d’évaluer leur niveau de compréhension : Être certain de remplir correctement tous les formulaires médicaux.; Suivre les instructions des professionnels de santé; Lire et comprendre des informations écrites sur la santé; Lire et comprendre toutes les instructions sur la prise des médicaments; Comprendre ce que le professionnel de santé explique.

Des variations selon les territoires

En France métropolitaine, environ 11% des personnes interrogées présentent des difficultés en littératie en santé. Dans les départements et régions d’outre-mer (DROM), ce pourcentage varie entre 17,9 % en Guadeloupe et 59,6 % à Mayotte. Ces différences s’expliquent notamment via les facteurs liés à un risque plus élevé de difficultés en littératie en santé tels que l’âge, le niveau d’études inférieur au baccalauréat, l’immigration, la non-maîtrise du français, les difficultés quotidiennes et un faible soutien social.

Un mauvais état de santé lié à des difficultés en littératie en santé

De même, on trouve un lien fort entre état de santé déclaré et difficulté de littératie en santé. Près d’un tiers des personnes qui déclarent un mauvais état de santé ont des difficultés en littératie en santé, ce qui est trois fois supérieur à la population globale. Le niveau de littératie en santé est, de même, fortement lié à la présence de maladies chroniques ou de restrictions d’activité sévères.

Dans la même rubrique
professionnels de santé échangeant autour de clichés médicaux et données médicales diverses symbolisés par des icônes digitaux
  • Actualités
  • Données de santé
  • Numérique
mégaphone criant "pitch"
  • Actualités
  • Évènements
  • La vie du réseau
  • Stratégie