Le mouchoir, une alternative aux écouvillons ?

Le service virologie du CHU de Rennes a étudié l'intérêt d'une matrice inerte comme les mouchoirs comme alternative aux écouvillons pour les prélèvements nasopharyngés. Les résultats montrent un réel potentiel pour les suivis de masse et les émergences.

Benjamin Robert, publié le 04 décembre 2023

Le mouchoir, une alternative aux écouvillons ?
Pas agréable, gênant, un manque d'autonomie... l'écouvillon n'a pas fait que des adeptes, ces dernières années. Cette technique de prélèvement s'est répandue durant la pandémie de Covid-19, pourtant elle est loin d'être nouvelle, car remonte aux débuts de la virologie. Dans les années 1990, la mise en culture virale était au centre des enjeux d'analyse. « Les méthodes de détection reposaient sur cette mise en culture. Il fallait donc conserver les échantillons biologiques vivants et ne pas les dénaturer », rappelle Vincent Thibault, biologiste et chef de service du laboratoire de virologie du CHU de Rennes. Depuis, la biologie moléculaire et la PCR sont arrivées et ont révolutionné les méthodes d'analyse, reléguant la mise en culture cellulaire de virus au placard. « L'analyse a pris le virage de la biologie moléculaire, mais pas les méthodes de prélèvement », estime le Pr Thibault. Les protocoles ont conservé des procédés de...

Ce contenu est réservé aux utilisateurs inscrits sur le site biologiste365.fr

S'inscrire gratuitement pour lire la suite
Dans la même rubrique