bioMérieux vise une croissance organique de 7% sur les 5 ans

bioMérieux a annoncé son plan stratégique pour les 5 ans à venir. Un plan optimiste qui s'intègre parfaitement avec l'annonce des bons résultats du premier trimestre 2024.

Par Sophie HOGUIN, publié le 18 avril 2024

bioMérieux vise une croissance organique de 7% sur les 5 ans

bioMérieux, spécialiste du diagnostic in vitro a présenté début avril son plan stratégique 2024-2028. A cette occasion, Pierre Boulud Directeur Général, a déclaré: “bioMérieux a réalisé une performance remarquable au cours des dernières années et sort renforcée et plus diversifiée de la période COVID-19.”  Le plan 2024-2028, baptisé GO•28, a pour ambition de poursuivre cette croissance rentable et durable.

Une stratégie, quatre dimensions

La stratégie de bioMérieux pour les prochaines années repose sur quatre dimensions :

  • poursuivre sa forte croissance organique, en s’appuyant sur son portefeuille complet de solutions et un effort continu d’innovation,
  • simplifier son modèle opérationnel pour accroître son efficacité et sa rentabilité,
  • agir de manière responsable pour le bénéfice de ses collaborateurs, des patients, des consommateurs et de la planète
  • renforcer son organisation et la rendre plus agile en responsabilisant et en mobilisant tous les collaborateurs.

Cinq objectifs principaux

En faisant l’hypothèse d’un environnement de marché sans changement significatif, bioMérieux ambitionne d’atteindre les objectifs suivants:

  • Croissance organique du chiffre d’affaires de +7%, (taux de croissance annuel moyen pour 2024/2028).
  • Résultat opérationnel courant contributif porté à 20% du chiffre d’affaires en 2028, à taux de change et périmètre constants (contre 16,5% en 2023), avec une progression organique annuelle d’au moins 10% par an jusqu’en 2028.
  • Dépenses d’investissement annuelles comprises entre 8 et 10% du chiffre d’affaires sur la période 2025 / 2028.
  • Taux de distribution de dividende d’environ 25% du résultat net part du Groupe
  • Engagement renouvelé pour atteindre les objectifs de la stratégie RSE (Responsabilité Sociale d’Entreprise) de la Société et notamment une réduction ambitieuse de -50% en valeur absolue en 2030 des émissions de gaz à effet de serre pour les scopes 1&2, par rapport à 2019.

Une ambition confortée par les résultats du 1er trimestre

Les résultats du premier trimestre sont en effet très positifs. bioMérieux annonçant ainsi une forte dynamique commerciale avec une croissance organique des ventes de +10 %.

Ces résultats sont notamment portés par :

  • La croissance des ventes de panels non respiratoires BIOFIRE® de +19 %, des panels respiratoires BIOFIRE®1 de +12 % et de la microbiologie de +9 %.
  • La poursuite du déploiement de SPOTFIRE®2 avec l’installation de 400 nouveaux instruments au cours du trimestre et 20 millions d’euros de ventes

Un chiffre d’affaires en hausse

Le chiffre d’affaires consolidé de bioMérieux a atteint 965 millions d’euros au premier trimestre 2024, en hausse de 6,6 % par rapport aux 906 millions d’euros de la même période de l’année précédente. La croissance organique (à taux de change et périmètre de consolidation constants) s’élève à +9,8 %, supérieure aux attentes.

  • Dans les Applications Cliniques, (environ 85 % des ventes totales du Groupe), le CA a progressé de 11 % sur un an pour atteindre 819M€ au 1er trimestre 2024.
  • En biologie moléculaire, les ventes ont augmenté de +18 % par rapport à la même période de 2023.
    La base installée BIOFIRE® a progressé de près de 300 nouvelles unités, portant le total à environ 25 700 systèmes.
    En parallèle, la nouvelle gamme SPOTFIRE® a réalisé 20 millions d’euros de chiffre d’affaires au premier trimestre 2024 et a poursuivi son expansion avec une augmentation de 400 instruments, portant la base installée totale à près de 1 200 systèmes à la fin du trimestre.
  • En microbiologie, la performance commerciale a été très dynamique au cours du trimestre, avec une croissance de +9 % des ventes, tirée par une progression à presque deux chiffres des ventes de réactifs pour les gammes VITEK® (identification des bactéries et antibiogramme automatisé) et BACT/ALERT® (hémoculture), avec des augmentations de volumes et de prix.
  • En immunoessais, les ventes des tests de routine VIDAS® sont restées stables au premier trimestre, avec des performances contrastées selon les zones géographiques. Les régions Asie-Pacifique et Amérique latine ont enregistré une croissance à deux chiffres des ventes de réactifs, tandis que les ventes ont baissé dans la région EMEA, notamment en raison du décalage de certaines livraisons. Parallèlement, les ventes des tests de dosage de la procalcitonine (PCT) ont continué à diminuer sur la période.
Dans la même rubrique
  • Actualités
  • Évènements
Laboé-si,dengue,snmb,azoulay
  • Actualités
  • Données de santé
  • Numérique
biomed-j,biologistes médicaux
  • Actualités
  • Évènements