Des projets novateurs en cancérologie

Cinq projets multicentriques novateurs, lauréats du programme AMI-UNIBASE, cherchant à répondre de façon concrète à des interrogations cliniques, recevront chacun un financement pouvant aller jusqu'à 200 000 €, ainsi qu'un soutien technique et réglementaire pour les accompagner.

A.G., publié le 26 mai 2023

Des projets novateurs en cancérologie

Lancé en 2022 par Unicancer et le Health Data Hub, le programme UNIBASE a pour objectif d’accélérer la recherche sur le cancer par l’utilisation et la mise en commun des données de vie réelle. Dans cette optique, deux appels à manifestation d’intérêt (AMI) ont été lancés pour faciliter la création de vastes bases de données de santé en cancérologie. Les lauréats de la seconde vague d’AMI ont été annoncés par le Health Data Hub, Unicancer et la Ligue Nationale Contre le Cancer. Les projets lauréats sont HORUS, UNI-AJA, HYPO-RT Prostate, CASEBA et UNIRIV.

Chaque projet de recherche présente ses propres objectifs :

  • évaluer des toxicités potentielles de traitements anticancéreux innovants
  • étudier les parcours de soin des adolescents et jeunes adultes atteints de cancer
  • évaluer de nouvelles techniques de radiothérapie pour le cancer de la prostate
  • améliorer le diagnostic et la prise en charge de cancers séreux de bas grade de l’ovaire
  • identifier des biomarqueurs pour prédire l’efficacité du traitement du cancer de la prostate métastatique par radiothérapie interne vectorisée.

Le détail des projets

Le projet HORUS vise à créer une cohorte unique de patients jeunes (moins de 25 ans) ayant subi un traitement anticancéreux innovant pour un cancer pédiatrique. Cette étude évaluera la morbidité et la mortalité réelles ainsi que les toxicités potentielles. Les données combinées aideront à mieux prévenir, détecter et traiter.

Le projet UNI-AJA, mené par le Centre Léon Bérard et l’Institut de Cancérologie de Lorraine, a pour but de constituer une cohorte jeunes (15 à 29 ans) atteints de cancer ou d’hémopathie maligne. L’étude examinera leur parcours de soins et leur qualité de vie. Les données recueillies seront liées au Système National des Données de Santé pour enrichir les informations sur cette population vulnérable.

Le projet HYPO-RT Prostate du centre Oscar Lambret se concentre sur les techniques de radiothérapies hypo-fractionnées pour traiter le cancer de la prostate. L’objectif est d’évaluer leur accessibilité et leur efficacité en vie réelle.

Le projet CASEBA de l’institut Curie se concentre sur l’amélioration de la prise en charge des patientes atteintes d’une pathologie émergente : le cancer séreux de bas grade de l’ovaire. Ces données alimenteront une base de données multimodale au lien avec l’Assurance maladie pour évaluer l’efficacité de la prise en charge sur la survie des patientes et améliorer le diagnostic radiologique du cancer.

Le projet UNIRIV du Centre Léon Bérard et l’Institut Gustave Roussy développe une nouvelle thérapie pour le cancer de la prostate métastatique via la radiothérapie interne vectorisée. En utilisant des biomarqueurs provenant de l’imagerie scintigraphique, les données cliniques, biologiques et d’imagerie de nombreux patients seront centralisées pour optimiser l’efficacité du traitement.

Dans la même rubrique
illustration avec un homme à quatre pattes attaquer de toute part par des pathogènes
  • Actualités
  • Dans votre pratique
  • En pratique
prise de sang d'une patiente par une infirmière
  • Actualités
  • En pratique
  • Prévention et dépistage
feuille de calendrier mars 2024
  • Actualités
  • Évènements